J’aimerais tant voir Syracuse …

Et c’est enfin chose faite.




Ayant quitté Enna au petit matin nous nous sommes dirigés vers l’antique Syracuse en passant par Piazza Armorina. La principale attraction de Piazza Armorina c’est la villa casale, villa romaine retrouvée dans les environs et qui abrite un (très) grand nombre de mosaïques extrêmement bien conservées. Les photos sont en théorie interdites, mais dès le premier appareil photo sorti, les touristes dégainent chacun le leur et il n’y a plus aucun contrôle, ce qui m’a permis de prendre quelques clichés et de vous montrer pourquoi il  faut aller voir cette villa !

DSC_1045 DSC_1033

Le ventre creusé par la visite culturelle quotidienne c’est dans la ville même qu’on se pose pour manger, sur une petite place, à l’ombre d’un olivier, on regarde défiler la vie sicilienne en dégustant jambon, tomates et autres mets qui ont un goût d’été et de soleil. Dans la ville basse la vie semble se dérouler lentement, comme l’image que je me faisais de la Sicile. Près de la place se trouve une fontaine municipale et un lavoir encore en activité, les habitants arrivent et repartent avec des bidons d’eau remplis. Je me suis assise sur une marche près de la route pavée qui remonte vers la basilique et je me fais alors klaxonner pour la première fois de ma vie, par un jeune sicilien installé dans son triporteur vespa qui me lance un clin d’œil, persuadé de l’effet qu’il va produire dans son super engin. Je ne peux pas réprimer un fou rire. Le plan drague le plus typique que j’ai pu avoir.

DSC_1082 DSC_1077 DSC_1089

On repart alors sur l’autoroute toujours aussi cahotante vers Syracuse, laissant l’Etna derrière nous (pour mieux le retrouver par la suite). Malheureusement, ma première rencontre avec Syracuse se fera de nuit, même si j’apprécie de  me balader dans les rues agitées du centre-ville, j’ai plutôt hâte de découvrir la ville le matin.

Syracuse me fait d’abord penser à mon bac de français pour lequel j’étais tombée à l’oral sur une partie de « la prose du transsibérien » de Blaise Cendrars. « Syracuse, Archimède, Et les soldats qui l’égorgèrent, Et les galères et les vaisseaux […] ». J’ai de la chance c’est plutôt un bon souvenir, la première fois où je me suis retrouvée à l’oral devant un jury et où j’ai découvert qu’en plus d’être à l’aise, j’aimais ça. A cause de ça Syracuse était un mystère, une ville imaginaire que je m’étais construite à partir de ces quelques vers décrivant le siège de  la ville. Je ne m’attendais pas vraiment à ce que j’ai pu trouver.

DSC_1166 P1040187 P1040190 P1040192

On a entamé notre visite de Syracuse par le marché : légumes de toutes les couleurs, marchands de poissons à profusion qui crient, qui hurlent. J’ignorais qu’une voix pouvait porter aussi loin et aussi longtemps. Peut-être moins qu’à Enna, les maisons conservent aussi un côté « villas baroques délabrées » qui leur donne un charme fou, agrémentées de linge qui pend ici et là. Beaucoup de détails sont à observer sur les murs : des balcons, des têtes qui encadrent certaines portes, du lierre, des fleurs qui grimpent aux murs, des vespas posées négligemment le long des rues.

Syracuse possède en fait plusieurs quartiers : dans le centre on distingue le Syracuse romain avec sa grande place entourée de palais et d’une église baroque; lorsqu’on pousse vers la mer et le port les rues se rapetissent et deviennent même des coupes-gorges. Plusieurs Siciliens nous recommandent de ne pas passer par là, ou en tout cas de faire bien attention à nos affaires : c’est en se perdant dans ces ruelles qu’on entend le bruit des siciliens vivants, des fenêtres ouvertes on perçoit le bruit de la télé et des couverts qui s’entrechoquent. Juste derrière ce quartier pittoresque on se retrouve en quelques pas dans un quartier moderne qui nous dévoile une Syracuse encore active.

La ville n’est pas grande et on en fait le tour en une matinée, mais il y fait bon vivre. Je repars avec une image bien différente de la Syracuse que j’avais en tête.

P1040204 P1040200 DSC_1167 DSC_1154 P1040169

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s