Qu’elle est jolie ma Normandie!

P1050039911 – Traité de Saint-Claire sur Epte : la Normandie est vendue aux normands.

La Normandie n’évoque pas forcément la même chose à tout le monde. L’impressionnisme, Flaubert, Maupassant, Maurice Leblanc, ils sont nombreux les artistes inspirés par cette région. Pour moi c’est cette date qui me vient en tête, mais avant de devoir apprendre des dates et des dates sur l’histoire des vikings et des abbayes normandes, la Normandie était pour moi cette gaie contrée verdoyante et vallonnée avec des vaches et des pommiers.  Enfin c’était la Comté quoi.

Depuis deux ans je suis allée plusieurs fois en Normandie avec des amies et j’ai pu redécouvrir mon chez moi de façon touristique, en m’apercevant que pour le week-end c’est bien pratique un petit coin de nature à quelques heures de Paris. Cette présentation des choses à voir en Normandie n’est bien sûr pas exhaustive mais j’espère bien la compléter vite.

P1040949 P1040952P1050006

  • Giverny

Très proche de Paris, accessible en voiture (plus compliqué en train), la commune de Giverny se trouve dans le Vexin normand – à ne pas confondre avec le Vexin français qui est encore en île de France – une région longtemps disputée avec les anglais mais aujourd’hui plus connue pour abriter quelques hauts lieux de l’impressionnisme. En particulier la maison de Claude Monet et le musée des impressionnistes. Je ne sais pas si Giverny est ouvert toute l’année, mais ça vaut évidemment le coup d’y aller au printemps ou en été, quand il y a des fleurs. Le jardin est, comme on le voit sur les photos, TRES fleuri, assez grand, le bonheur pour ceux qui aiment les photos de fleurs ! On y est allée un week-end pluvieux, ce n’était pas très estival mais l’intérêt c’est qu’il n’y avait personne : à nous les photos seules, l’air pensive et inspirée sur le pont des Nymphéas !

P1040996 P1040957 P1040968

Même si la grande attraction est le jardin, la maison de Monet est charmante et agréable à visiter, on y trouve une belle décoration orientaliste. La grande passion de l’époque, on le retrouve chez Van Gogh aussi.

Enfin, la visite n’est pas complète si on ne passe pas par le musée des impressionnistes, muséographie agréable, beau bâtiment, certains tableaux connus, et surtout une présentation de quelques peintres – américains notamment – inspirés par l’impressionnisme. Journée nature et culture réussie !

A noter : je crois qu’Auvers sur Oise, le village où se situe l’église du même nom, se trouve pas loin.

P1030973P1030965

  • Etretat

En poussant un peu plus au nord, on arrive en quelques heures à Etretat. De manière générale avoir lu quelques Arsène Lupin permet de donner un autre cachet à une visite de la Normandie, en particulier lorsqu’on se rend à Etretat. L’aiguille creuse qui se dresse dans la mer n’en fini pas de m’ébahir et je ne suis surement pas la seule, ces falaises de craie blanches qui tombent à pic dans la mer, on a beau l’avoir vu mille fois en photos ça ne donne vraiment pas le même effet quand on les surplombe.

Le planning parfait d’une journée à Etretat est assez simple : pique-nique sur la plage – faire attention aux saletés de mouettes , montée sur les falaises, sieste sur les falaises – avec le coup de soleil qui va avec, redescente et gaufre à déguster sur les planches le long de la mer. C’est mieux s’il fait beau évidemment. Mais j’aimerais voir quel effet donne ce paysage sous la brume.

P1030960 P1030967

  • Honfleur

Après Etretat il est toujours possible d’aller jusqu’à Honfleur pour y dîner, le coucher de soleil sur le port y est très photogénique. Encore une fois je comprends pourquoi la Normandie est le berceau de l’impressionnisme, les couleurs y sont si belles et changeantes, je comprends même enfin pourquoi ce nom d’impressionnisme – c’est dire l’effet bénéfique qu’à la Normandie sur moi ! Honfleur est très touristique, elle se visite vite mais est vraiment charmante, je n’en avais qu’un micro souvenir mais ravivé avec bonheur.

P1030987 P1040003 P1030989

  • Le Pays d’Auge et Deauville

Du pays d’Auge je pourrais vous parler des heures, c’est cette région où coule la rivière Touque (la Comté je vous disais) depuis Lisieux jusqu’à Deauville où elle se jette dans la Manche. Une région très verte, avec des collines, des pommes, des belles maisons normandes en bois, des petits villages avec clochers, des manoirs de temps en temps et de plus en plus d’Anglais. C’est ici mon pays. Pas grand-chose à y faire, seulement à apprécier ce petit monde calme.

Au nord du pays d’Auge se trouvent Deauville et Trouville, 2h de Paris en train, lieu de villégiature des bourgeois parisiens, bondé dès que les beaux jours arrivent. C’est une journée facile à organiser pour sortir un peu de Paris. Si Deauville est très chic et très cher – mais aussi très belle -, Trouville est nettement plus abordable, en plus on y mange de bonnes gaufres, seul soucis, on a davantage vue sur le port industriel du Havre, Deauville donne à l’ouest sur la presqu’île du Cotentin.

11143693_10153444080059430_680348967146643472_o11312888_10153444080559430_5341660208774621668_o11102875_10153444078859430_7689870642774243388_o

  • Caen

Pas de photos ici, j’y suis allée tellement souvent que je n’ai jamais pensé à prendre un appareil. Erreur, j’ai découvert en une journée que je ne connaissais pas du tout cette ville. Jusqu’à présent je me contentais de remonter la rue froide, de me balader dans le centre et d’aller à la Fnac. Jeanne, super amie archiviste qui déménage tous les 6 mois et qui nous permet de découvrir de nouvelles villes – la Nouvelle-Orléans c’est elle aussi – faisait donc un stage à Caen et nous a montré ce qu’il fallait pour me donner envie de revenir et de faire la guide à mon tour. Le château de Guillaume le Conquérant dont il reste encore de belles remparts, et surtout une superbe vue sur la ville au moment où enfin le soleil se montrait ; le musée des beaux-arts qui valait plutôt le coup ; l’abbaye aux hommes et l’abbaye aux femmes ; de nombreuses autres églises en ruines, détruites par les bombardement de la seconde guerre mondiale, la ville a en effet été ravagée et des traces de balles demeurent un peu partout sur les maisons ; et enfin un goûter thé + scones dans un salon de thé anglais, parce que les Anglais ont véritablement décidé que la Normandie était leur, mais cette fois-ci j’étais contente de les y trouver.

En espérant que cette petite présentation vous donne l’envie de visiter la région. J’ai une grande hâte de découvrir quelques incontournables qui me manquent : Mont Saint-Michel, Rouen, Le Havre, Bayeux et sa tapisserie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s