L’automne dans les vignes: Riquewihr et Kaysersberg

P1020189Alors qu’une seule question est sur toute les lèvres strasbourgeoises : « Le marché de Noël va-t-il être annulé ?» et qu’on attend la réponse finale de monsieur le Maire, je vous emmène visiter des petits villages dans lesquels les marchés de Noël auront bien lieu et où je pourrai retourner très vite – youpiii !

J’ai eu en effet la chance depuis que je suis en Alsace de pouvoir visiter la région en voiture et me rendre dans ces endroits un peu moins accessibles que Colmar ou Mulhouse même si en fait les transports en Alsace sont très développés et qu’ il est possible de se rendre presque partout en train ou bus.

DSC_7470DSC_7452

Fin octobre, quand le soleil se couche encore assez tard, quand il nous éclaire d’une belle lumière dorée et qu’il fait encore bon, je me suis rendue dans les villages de Riquewihr et Kaiserberg. Vous connaissez ces noms ? C’est normal. Riquewihr est présenté régulièrement comme LE village alsacien typique entre les vignes et les Vosges et le“plus beau village de France”. Et malgré le flot touristique et l’aspect un peu disneyland, il est difficile de ne pas être séduit.

On est arrivé dans les deux cas en fin d’après-midi, quand la lumière est la plus belle, et même si les journées étaient plutôt claires ça donne une toute autre impression sur les photos.

DSC_7475DSC_7469

La visite de Riquewhir a commencé par une petite balade dans les vignes…c’est-à-dire que comme toujours on n’a pas emprunté le chemin indiqué et on a préféré grimper dans la gadoue entre les vignes. De là- haut une superbe vue sur le village, sur les Vosges un peu plus loin, et sur toutes les vignes dorées. Je suis bien contente d’avoir vu une partie de cette fameuse « route du vin » et en cette période; je ne suis pas sûre qu’il puisse y avoir de plus belles couleurs à d’autre saisons. Mais les photos valent sûrement ici mieux que des mots.

La ville se visite essentiellement autour de deux grandes rues encadrées de maisons à colombages colorées, en bois et dont les plus vieilles datent de la renaissance. Les magasins pour touristes et les touristes eux-mêmes gâchent forcément un peu le lieu mais comme on en fait partie c’est difficile de râler. En s’éloignant un peu des artères principales on arrive pourtant à croiser de vrais alsaciens qui se mettent à parler alsacien dès qu’on s’approche d’eux: faudrait tout de même pas qu’on comprenne ce qu’ils disent !

Comme mes parents ne sont pas toujours malins, ils décident qu’ils ont absolument envie d’une bière. Une bière au pays du Vin ! Heureusement que les Winstub ne sont pas trop regardantes et servent aussi bien des blondes que du Riesling.

P1020061

Le second village visité est un peu moins touristique, puisque moins présent dans les guides ou dans les articles de journaux sur l’Alsace : Kaysersberg. Qui doit son nom au château en ruine qui surplombe le village au milieu duquel coule une rivière menant jusqu’aux vignes. HAN le cliché du village romantique ! Oui, n’empêche que c’est très joli, très agréable de s’y promener alors que la nuit s’apprête à tomber, et encore plus quand on y trouve un salon de thé où s’arrêter une petite heure – ou davantage– pour se faire gonfler le ventre et les fesses à l’aide de spécialités alsaciennes.

Il faut évidemment revenir dans ces villages en hiver car ils ont tous un marché de noël – très touristique toujours – mais à thèmes différents. Et l’ambiance doit être complètement singulière.

DSC_7513

 


P1020186Dernier village visité récemment : Eguisheim. Dans le Haut Rhin toujours. Il faisait malheureusement nuit donc je n’ai pas pu prendre de photos potables. La particularité d’Eguisheim est d’être un village de forme circulaire : la rue principale fait le tour du village, et on se croirait sur le chemin de traverse dans Harry Potter. Les maisons penchent toutes d’un côté ou de l’autre, parfois même des deux, sans qu’on comprenne bien comment elles tiennent debout. Sur la place du village il y a une grande fontaine avec en arrière-plan les restes d’un château et une chapelle dédiée à Léon IX, pape né dans cette ville, ce qui lui vaut le titre de cité papale.

Mais si je suis allée à Eguisheim c’était pour me réapprovisionner en vin, pas pour moi, pour une amie, sauf que j’en ai profité aussi et après avoir goûté beaucoup trop de vin pour moi qui ne bois jamais, j’ai rapporté chez moi un excellent Riesling Grand Cru Eichberg que j’ai hâte de partager !

P1020074

4 thoughts on “L’automne dans les vignes: Riquewihr et Kaysersberg

  1. Je suis normalement invitée à découvrir les petits marchés de Noël de ces petits villages, en décembre, j’ai hâte 🙂 Les lieux sont tellement mignons et conviviaux, et m’attirent plus que le Graaand marché de Noël bondé de Strasbourg finalement… On fera peut-être une escale à celui de Colmar…

    Like

    1. J’ai très hâte de vivre les marchés de Noël de l’intérieur. Mais c’est vrai que celui de Strasbourg est trop gros et bondé, j’ai prévu un “road-trip marchés de Noël” à Obernai, Ribeauvillé et Riquewihr. Ce sera surement plus authentique.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s