Freiburg et le sud de la Forêt-Noire

Depuis la fin des marchés de noël j’ai un peu cessé de visiter l’Alsace et j’ai passé les deux mois d’hiver tournée vers la région frontalière : le Baden-Würtemberg. Je connaissais déjà un peu le coin pour être allée à Ulm – que j’ai adorée – et à Heidelberg – où j’espère retourner si je trouve le temps. Cette fois-ci je me suis concentrée sur deux villes proches de Strasbourg et idéales pour une escapade à la journée : Freiburg et Baden-Baden.

P1020642

Je vous parlerai aujourd’hui de Freiburg, petite bourgade bien allemande, capitale de la Forêt-Noire, connue surtout pour son université. Située à une heure à peine de Strasbourg Freibourg-im-Brisgau – attention il existe aussi une Freibourg en Suisse – est de fait une sortie traditionnelle pour les Alsaciens.

Vous avez peut-être déjà consulté les supers articles de Madame Oreille et de Juliette de Je-ne-sais-pas-choisir sur cette ville, sachez que je l’ai découverte bien différemment. Je m’attendais à de jolies collines verdoyantes, à de petites terrasses ravissantes dans le vieux centre-ville… J’ai eu le droit à un Freibourg très gloomy sous la pluie et le brouillard, entourée de collines aux arbres morts. Un temps à fêter la Walpurgis Nacht, sorte de Halloween germanique, les cadavres seraient sortir de leur tombe que ça ne m’aurait pas plus étonnée que ça.

P1020648
P1020644P1020662

 

Mis à part ce petit décalage entre mes attentes et la réalité je ne peux nier que Freibourg est une adorable ville, typiquement allemande. Une grosse place de la cathédrale « Münster », faite dans le même grès que celle de Strasbourg, un marché avec un marchand de curry würst au milieu,  de petites ruelles avec des magasins très mignons – notamment des magasins de cartes – j’ai l’impression que les Allemands comme les alsaciens en sont très friands-, de belles fenêtres colorées, des décos de noël, des grandes rues bordées d’enseignes allemandes. Une ville dont le calme n’est troublé que par le passage du tramway. On a pu y manger dans une brasserie des plats bien germaniques : bière et Schnitzel mit Kartoffelsalat.

P1020652 P1020660

P1020651

Je ne vais pas mentir, en vivant à Strasbourg cette ambiance très allemande ne m’a pas tellement dépaysée; on sent bien qu’on est passé de l’autre côté de la frontière, car certains détails sont vraiment allemands – par exemple ces inscriptions sur les frontons des portes pour le carême, qu’on trouvait encore il y a peu dans le sud de l’Alsace et qu’on ne voit plus aujourd’hui quet dans les länder catholiques allemands –, mais globalement on est presque à la maison, même entendre de l’allemand m’est devenu familier. Freibourg est avant tout une ville très colorée, ce qui la rend gaie malgré le temps peu clément, une ville très jeune peuplée d’étudiants à bicyclette – existe-t-il seulement un autre moyen de se déplacer dans cette région rhénane ? – qui zigzaguent sur les pavés mouillés.

Je l’ai appris par la suite: Freibourg est une ville « verte » l’une des premières villes d’Allemagne à avoir élu un maire vert; elle est également pionnière dans la construction d’éco-quartiers comme celui de Vauban que je n’ai pas pu visiter – mais j’espère pouvoir y remédier très vite.

P1020666 P1020664

Voulant voir un peu  de nature, nous avons  pris une voiture pour nous enfoncer un peu plus profondément dans la Forêt-Noire, dont le nom me fait toujours autant rêver. Après une demi-heure de route dans les montagnes avec une impression de partir en Road-Trip – j’ai d’ailleurs acheté ma première carte routière pour l’occasion – nous sommes arrivés au Titisee – ou lac Titi en français – un lac situé à 1000m d’altitude. Je n’avais pas pensé qu’à cette altitude il y aurait de la neige et que le lac serait complètement gelé, mais ça m’a permis de voir mon premier paysage d’hiver de la saison. C’était calme, c’était beau, c’était glacial. Un bon vent du nord soufflait à nous empêcher d’avancer, les alentours du lac étaient enneigés, la lumière était superbe.

P1020635

P1020621P1020616

Le Titisee est d’ordinaire très prisé en été pour toutes sortes d’activités nautiques. Nous n’y sommes pas restés très longtemps, juste assez pour prendre un café dans ce semblant de cité balnéaire plutôt vide à cette époque de l’année. Comme toujours quand je visite un endroit, j’en suis repartie avec l’idée d’y revenir très vite pour voir à quoi tout ça pouvait ressembler au printemps ou en été. Malheureusement il ne me reste que deux mois à passer ici et il est plus que probable que le temps me manquera. Peut-être un jour … sur la route de la Bavière ou de la Suisse je repasserai par cette fantastique Schwarzwald !P1020624

P1020632

3 thoughts on “Freiburg et le sud de la Forêt-Noire

  1. Magnifiques photos 😉 nous passons par la forêt noire, ce lac et évidemment Fribourg quand nous allons à Strasbourg depuis chez nous et il faut vraiment que l’on s’y arrête pour de belles balades ! 🙂

    Like

    1. Merci merci Eleanor! C’est vrai qu’entre la Suisse et Strasbourg c’est un arrêt c’est pratique d’aller à Freibourg. J’ai vu qu’il y avait aussi des panoramas pas loin du Titisee, si vous avez la voiture pour vous y rendre il y a de quoi se faire de belles journées natures.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s