Suisse – Itinéraire de 5 jours en train

Pourquoi la Suisse ?

Petit coin de montagne pluvieux au centre de l’Europe occidentale, la Suisse ne m’avait jusqu’à présent jamais attirée. Pour être un peu dépaysée sans aller trop loin je lui préférais sa voisine italienne, promesse de dolce vita et de vie culturelle intense. Mais quand j’ai commencé à m’intéresser aux jolis trajets en train en Europe j’ai compris que la Suisse était un des pays les mieux pourvus en transports en communs et en belles lignes de chemin de fer : Jungfraubahn, Glacier express, Bernina express étaient les noms qui revenaient le plus souvent et qui commençaient à me faire rêver. J’ai écumé les blog sur le sujet, et se faisait jour dans ma tête l’idée de faire peut-être bientôt un joli voyage en train dans ce pays hors de prix.

Lac Léman vu depuis Vevey
St-Saphorin et les vignobles de Lavaux

Etrangement l’envie s’est cristallisée en 2020 en observant la Suisse à travers l’œil d’un réalisateur coréen. Pendant le confinement je suis tombée dans les dramas coréens avec le drama « Crash landing on you » dont une partie de l’intrigue se déroule en Suisse, dans l’Oberland bernois. Les paysages filmés avec poésie et émotion m’ont fait voir la Suisse différemment et je me suis demandé pourquoi je n’y avais jamais mis les pieds. Je souhaitais, pour marquer mes 30 ans, demander de l’argent pour faire un voyage pas comme les autres : l’incertitude covid aidant, ce fut décidé que ce voyage ce serait la Suisse.

Des montagnes, des lacs, des pâturages, des vieilles villes classées Unesco, des musées, du chocolat et beaucoup, beaucoup de trains.  La Suisse c’est en fait une immense carte postale avec des paysages très divers sur une petite surface. On connaît assez peu la Suisse et son histoire en France, on se contente souvent de Genève qui est si facilement accessible en train. Pourtant c’est une de mes grandes découvertes en Europe et je programme déjà le nombreuses excursions que j’ai envie d’y faire tant il y a à voir.

Lucerne et le lac des quatre cantons

Quel itinéraire pour 5 jours en Suisse ?

Le plus difficile pour ce voyage a été de choisir l’itinéraire. Une fois le nez dans les guides j’avais envie de tout voir, tout faire. Evidemment ce n’est pas possible, surtout que les prix de la Suisse ne nous permettaient pas d’y rester trop longtemps, il a fallu faire des choix. L’idée était de voir une certaine variété de paysages sans traverser le pays tous les jours. J’ai donc choisi de visiter deux cantons : l’Oberland bernois et le Canton de Vaud. En moyenne nous avions au moins 2h de train par jour, mais même les journées avec presque que du train sont passées très vite puisqu’on passe le temps le nez collé à la fenêtre. C’est une façon de voyager que je n’avais jamais vraiment expérimenter, j’avais peur que ce soit fatiguant mais c’était finalement plus reposant que de conduire.

L’itinéraire choisi suit l’une des lignes panoramique touristique : la Golden Pass line qui va de Lucerne à Montreux. Il est possible de parcourir cette ligne en une journée (cf. site du SBB), nous avons préféré nous arrêter en chemin pour notamment emprunter la ligne de la Jungfrau.

Arrivée : Lucerne à départ : Genève

Jour 1 : Paris – Lucerne (via Strasbourg et Bâle)

Jour 2 : Lucerne – Brienz

Jour 3 : Brienz – Jungfrauhoch – Brienz (aller via Grindelwald, retour via Lauterbrunnen)

Jour 4 : Brienz – Montreux (via Spiez et Zweisimmen) / Montreux – St Symphorin

Jour 5 : Montreux – Lausanne / Lausanne – Paris (via Genève)

Comment se rendre en Suisse et comment circuler ?

Soyons honnêtes, après moult calculs il vous reviendra en général moins cher de louer une voiture en Suisse que de prendre le train. Cependant un certain nombre de lieux ne sont pas accessibles en voiture et vous devrez donc, de toute façon, payer des téléphériques et de trains pour vous rendre là où vous voulez ; en outre se garer n’est pas toujours facile et le prix de parking peut-être conséquent, il faut donc le prendre tout ces aléas en compte dans le budget et c’est parfois plus simple de tout faire en train, en particulier si on prend un pass sur plusieurs jours.

J’ai fait le choix de prendre le train par intérêt écologique et parce que j’adore les trains !

Le fonctionnement ferroviaire suisse est assez simple, c’est nationalisé et vous pouvez donc tout acheter sur le même site, ou la même appli : CFF / SBB. Dans chaque grande gare (Lucerne, Bâle, Montreux, …) il y a des guichets avec du personnel qui peut vous renseigner et vous aider. Nous nous étions par exemple trompés en prenant la date du train pour la Jungfrau et j’avais très peur de devoir tout payer, mais en 10min la modification était faite en gare de Lucerne.

J’ai choisi de télécharger l’appli ce qui me permettait de vérifier à tout moment mes billets et de les prendre dans l’heure précédent si nous changions d’avis sur la destination. Dans un pays où il pleut comme la Suisse c’est assez plaisant de pouvoir modifier ses activités au jour le jour et de décider d’aller plutôt en ville qu’en montagne si on le sent pas.

Quelques conseils sur les trains suisses :

  • Prix affiché sur CCF/SBB est le prix réduit, donc penser à doubler ce prix (sauf s’il s’agit de billets dégriffés)
  • Beaucoup de cartes de réduction existent pour des durées plus ou moins longues (2 à 30 jours) et en continue ou discontinue (on peut prendre un pass 5 jours valable sur un mois). Le swiss travel pass est le plus connu, mais aussi des pass relatifs aux cantons, par exemple le canton de Lucerne propose le tell-pass qui permet de se déplacer en bateau, train, bus, téléphérique dans la région du lac des quatre cantons.
  • Les cartes de réductions rendent la plupart des trains gratuits, mais certains trajets (Jungfrau, glacier express, bernina express) restent à moitié prix.
  • Les billets dégriffés sont uniques, les autres billets permettent de prendre le train à n’importe quelle heure de la journée, les prix étant fixes (comme nos TER)
  • Toujours payer en franc suisse et pas en euros, la commission en euro est plus importante.
  • Il y a beaucoup de changements, ça peut faire peur, mais tout est vraiment très simple.
  • Le Golden Pass Belle époque n’est pas à tous les horaires, penser à vérifier avant sur le site si c’est bien le belle époque qui circule. Si vous voulez le beau wagon, pensez à réserver en 1ère classe. Le train belle époque circule sur la portion Zweisimmen -Montreux, j’avais donc réservé en deux fois (Brienz-Zweizimmen ; Zweizimmen-Montreux) pour être sure d’avoir le train que je voulais. Le train partait de Zweisimmen à midi.
  • Dans le canton de Vaud les hôtels vous fournissent une carte des transports de la riviera avec certaines zones gratuites. Depuis Montreux vous pouvez ainsi aller gratuitement jusqu’à Vevey.
  • Le Passeport vaccinal est obligatoire pour prendre les transports et on vous demandera une pièce d’identité pour valider votre pass.

N’ayant pas voyagé avec des enfants je n’ai pas de conseil à donner sur ce point, il me semble que les billets sont gratuits jusqu’à 6 ans pour les enfants accompagnés mais je vous invite à aller vérifier ça sur le site de la SBB.

Voyager en Suisse en automne, une bonne idée ?

Depuis que j’ai testé l’Ecosse en automne je sais que l’automne est toujours une bonne période pour voyager. Même si le temps peut-être pluvieux, brumeux ou juste maussade, les couleurs de l’automne, qui sont d’ailleurs décuplées en Suisse, donnent toujours une atmosphère particulière. A mon sens il est impossible de regretter son voyage. Néanmoins j’ai eu la chance d’avoir 5 jours de temps splendide et d’avoir pu profiter de la nature comme je le voulais, sans être trempée.

L’automne est intéressant en Suisse puisque c’est la demi-saison : entre la saison d’été et la saison du ski. Les prix sont moins chers, par exemple le Tell-Pass est presque à moitié prix en automne, mais certaines activités touristiques peuvent fermer, en particulier si les premières neiges arrivent trop tôt. Avant de partir j’avais vu que la plupart des activités fermaient à compter du 1er novembre, je recommande donc de partir plutôt en octobre pour bénéficier des tarifs intéressants et ne pas être limiter dans ses choix.

Quel budget pour 5 jours en Suisse ?

On ne va pas se mentir, la Suisse reste un pays beaucoup trop cher pour nous autre français, ce n’est pas pour rien que j’avais demandé ce voyage en cadeau. Le prix des trains est fixe et ne m’a pas semblé ahurissant compte tenu de la qualité du service et du trafic. La plupart des trajets auraient couté bien plus en France.

Coût total du voyage pour 2 : 2000€

Coût du logement : entre 100 et 150€ par nuit, moins cher dans l’Oberland puisque nous avions le petit-déjeuner compris.

Coût du transport : à peu près 60€ par personne par jour, exception faite du jungfraubahn qui est bien plus cher.

Globalement vous devez compter 30% de plus pour le logement et la nourriture, exception faite des boissons chaudes qui coûtent souvent moins cher qu’à Paris. Sur la riviera du lac Léman les prix explosent sans que la qualité ne change, j’ai donc trouvé que tout était bien trop cher à Montreux. Dans l’Oberland bernois on en a en général pour son argent et il est toujours possible de prendre des plats moins chers comme les soupes qui nourrissent suffisamment pour un repas complet.

Quelques bonnes adresses :

B&B Brienz : dans un chalet avec superbe vue sur le lac, c’est le logement qu’on a préféré, le meilleur rapport qualité-prix avec petit-déjeuner copieux compris, on en a profité pour faire des sandwichs pour le midi.

A Lucerne – Seebistro Luz : face à la gare, une petite maisonnette sur pilotis à l’éclairage rose. On y a mangé des soupes très très très bonnes avec du pain merveilleux pour un prix à peu près normal. La serveuse était adorable et le lieu m’a vraiment plu.

A Montreux – Pizzera La Fontaine : tenue par un sicilien, cette petite pizzeria dans une jolie rue pavé avec un abreuvoir est ce qui m’a un peu réconciliée avec Montreux. Ca reste très cher (22€ la pizza) mais c’est joli, c’est bon et ils écoutent radio latina.

Si vous avez d’autres questions sur ce voyage, n’hésitez pas en commentaire !

4 thoughts on “Suisse – Itinéraire de 5 jours en train

  1. Ah ! On vous a fait le coup du pass sanitaire obligatoire pour prendre le train? Heureusement que ce n’est pas le cas ! Ce serait vraiment la galère pour les locaux. Et pour la pluie, aujourd’hui d’accord, mais en général je ne pense pas qu’il pleuve plus en Suisse qu’en France (mon deuxième pays de résidence) Vos photos sont très belles. Bravo

    Like

    1. J’ai eu l’expérience étant petite de devoir raccourcir les vacances en Suisse pour cause de pluie abondante (nous étions en camping), ça m’a marqué, mais en effet nous n’avons eu que du beau temps pour cette fois!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: