Ulm: l’Allemagne en fête

On est entré dans Ulm sous la pluie et l’orage mais dans la ville régnait une atmosphère de fête, d’attente et d’espoir. La raison ? La finale de la coupe du monde de foot bien sur. Je savais les Allemands portés sur le foot mais il faut avouer que la ville, ou le lander, avait mis les moyens ce soir là : impossible de faire dix pas sans se retrouver face à un écran retransmettant le match. Presque pas un seul Allemand qui ne porte pas autour de la tête une couronne de fleurs rouges, noires, jaunes et un drapeau peint sur la joue. Sur la place de la cathédrale une immense foule est rassemblée, impossible de se faufiler pour voir l’écran géant, on passe notre chemin, il est difficile de visiter la ville ce soir là, les habitants s’agglutinent tous autour des écrans situés dans le centre ville. En contrepartie il n’est pas très dur de trouver une place à l’intérieur des restau pour manger, tout se passe dehors. Et malgré la pluie battante, notre Schnitzel (escalope allemande) une fois finie on se joint au troupeau pour visionner les dernières minutes du match et vibrer de concert avec les Allemands. La nuit fut alors courte et ponctuée de klaxons mais le lendemain une belle surprise nous attend : le soleil ! P1050056P1050055P1050063P1050069P1050074 Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en faisant une halte par Ulm, pour moi c’était principalement le nom d’une des plus grandes écoles françaises, et accessoirement une bataille de Napoléon dont je ne connaissais d’ailleurs ni la date, ni l’issue (1805, Napoléon gagne contre les troupes austro-hongroises). La ville vaut un petit détour si vous décidez de visiter l’Allemagne – un projet de voyage qui à mon humble avis vaut sacrément le coup-. La cathédrale se situe en plein cœur de la ville, très haute, abritant de superbes fresques et des sculptures de bois très détaillées ornant les sièges des chanoines. Le quartier qui entoure la cathédral semble neuf mais réalisé de façon à correspondre à la vieille architecture : une certaine harmonie demeure dans tout le centre-ville piétonnier, à l’exemple de beaucoup de villes allemandes. P1050076P1050092P1050087P1050099P1050081P1050097 La véritable attraction d’Ulm c’est le vieux quartier des pécheurs « Fisherviertel » qui se déroule le long des canaux et jusqu’aux rives du Danube. Des ponts de pierres ou des passerelles de fer enjambent l’eau qui s’écoule lentement vers le fleuve. Les maisons construites sur pilotis ont les pieds dans l’eau, tantôt en pierre, tantôt en sorte de tulle, de toutes les couleurs, elles sont parfaitement décorées, arborant de beaux balcons fleuris voire de petits jardins au bord de l’eau où trônent des vélos, des balançoires, des potagers. Non loin du moulin une imposante sculpture de moineau est plantée au milieu du canal : symbole de la ville. Bien que petit, le quartier est vraiment agréable et je me suis imaginée au moins dix fois vivre dans telle ou telle maison et cette petite virée à Ulm m’a confirmée dans l’idée qu’il fait ma foi bon vivre en Allemagne.P1050079P1050096P1050085P1050094